Café-concert Krystallpalast

Magazingasse 4

Gelände im Krystallpalast Leipzig um 1900

Site au sein du Palais de Cristal de Leipzig autour de 1900

Ce sont « des attractions artistiques, des moments forts de musique, de l'amusement comédien et des délices culinaires » qui nous sont promis sur le site Internet du Krystallpalast Variété Leipzig. Le variété vient compléter le programme des spectacles de cabaret et des spectacles satyriques qui sont populaires et constituent un trait caractéristique pour Leipzig. Ici on trouve également des traces coloniales à bien y regarder : Le Café-concert Krystallpalast n'a été fondé qu'en 1997. Mais il se réfère à la tradition du café-concert du même nom fondé en 1882 et qui jusqu'à la Seconde guerre mondiale se trouvait dans la Wintergarten­straße. En 1885 un groupe de danseur(-euse)s provenant du Cameroun, colonie nouvellement acquise, donna un spectacle dans ce temple de l'amusement qui pouvait contenir 15 000 personnes. L'orchestre du régiment d'infanterie du roi de Saxe joua à cette occasion la marche de Cameroun.(1)

Avec étonnement le Leipziger Tageblatt(2) rapporte que spontanément les camerounais(es) s'étaient fait inviter après un des spectacles à une « soirée bière ». On échangea des chapeaux et on tenait des discours. Ma-KA-Oli, la « notabilité » du groupe, « propriétaire foncier bien respecté dans son pays natal près du fleuve Wouri » fit le premier laïus, un verre de cognac à la main et « parlant de manière exceptionnellement habile ». Après que le premier harangueur allemand eut fini sa bière, un deuxième souhaita que les Africain(e)s apprennent l'allemand aussi vite que l'anglais. Ensuite on chanta encore : « Heil dir im Siegerkranz » et « Die Wacht am Rhein ».

Puis l'auteur de l'article constate avec étonnement : « ...seulement, des [n*] comme nous les associons à ce mot, ils le sont à peine ». Apparemment il ne les trouvait pas assez « sauvages » ou trop intelligents.

  • (1) Cf. Leipziger Tageblatt, 31.5.1885.
  • (2) Cf. ibid.
Images sur cette page :

au milieu : Wikimedia

»Leipziger Tageblatt« v. 31.05.1885

« Leipziger Tageblatt » du 31.05.1885