Foire pour matériel colonial et tropicalisé

Ancien parc des expositions, Prager Straße 119

Kolonialmesse 1939

Des idées révisionnistes sur les colonies étaient répandues pendant la période nazie et s'exprimaient aussi à travers des Foires pour matériel colonial et tropicalisé (ici en 1939).

En tant que « fenêtre ouverte sur le monde » la Foire de Leipzig reflète toujours, au fil de l'histoire,l'esprit politique du temps. Ainsi en 1937 et 1939 des « foires pour matériel colonial et tropicalisé » eurent lieu dans le parc des expositions près du Völkerschlachtsdenkmal. L'idée du révisionnisme colonial était alors largement répandue.

Lors de cette foire de l'industrie et de la recherche allemandes furent présentés les derniers innovations dans le domaine de la technologie tropicale – en dépit de ce qu'à l'époque l'Empire Allemand ne possédait pas de colonies , ni tropicales ni autres. La propagande coloniale était omniprésente sur la foire. À part la propagande implicite il y avait entre autres les stands de la Ligue coloniale du Reich et du Journal colonial. Le directeur de l'Office pour la politique coloniale, le général Ritter von Epp écrivit en 1937 dans le « Völkischer Beobachter » :

« Si l'Allemagne ne cesse de prouver sa compétence coloniale dans le domaine de l'économie coloniale, elle réfute ainsi de son propre chef le reproche insensé de son incapacité coloniale. L'exposition tropicale de la Foire de Leipzig dépasse ainsi sa véritable fonction et non seulement elle témoigne, dans le pays même et à l'étranger, de la performance de la technologie tropicale allemande mais aussi du désir de pouvoir se servir de cette technologie sur son propre sol et au bénéfice de la patrie. »(1)

Lors des Foires d'automne qui à l'époque avaient lieu régulièrement et qui étaient dispersées dans la ville, on exposait également de la technologie coloniale et tropicale. Étaient présentés autant du matériel pour les colonisant(e)s (par exemple « des vêtements tropicaux », « une pharmacie de voyage tropicale », « des crayons à encre tropicalisés ») que pour les colonisé(e)s (par exemple « des culottes pour [n*] », « des couvertures bon marché pour [indigènes] », « un pagne », « des machettes »).

L'exemple de la Foire de Leipzig explicite l'importance du colonialisme pour la société allemande. Bien au-delà de la période où l'Empire allemand possédait encore des colonies on faisait de la propagande coloniale et affirmait ainsi les structures coloniales.

  • (1) Völkischer Beobachter, 27.02.1937.

Messebesucher

Pour les idéologues nazis les progrès dans le domaine de technologie tropicale devaient démentir « l'incapacité coloniale » de l'Allemagne.

 

Messebesucher

La propagande coloniale était omniprésente sur les foires – par exemple sous forme de la Deutsche Kolonialzeitung (le journal colonial allemand).

 

Messebesucher

La volonté de reconquérir des colonies pour l'Allemagne s'intégrait bien dans l'idéologie nazie du « peuple sans espace » et elle fut propagée lors des foires.